Investir dans le bon matériel de plongée.

Lorsque l'on débute dans un nouveau sport, il est parfois compliqué de s'y retrouver dans la pléthore d'offre de matériel disponible.

Petit tour d'horizon de ce qui devrait être important pour vous pour le choix d'un détendeur et devrait orienter vos choix de matériel personnel.



Le détendeur


Le détendeur est une des pièces maîtresse de votre équipement de plongée, un bon modèle, performant, détermine votre aisance respiratoire et votre confort général sous l'eau. Suivant votre budget, il peut être utile de retarder cet achat pour investir uniquement dans du matériel haut de gamme. Après tout, c'est tout de même ce qui vous permet de respirer sous l'eau !


Eaux froides

La première chose que vous devez avoir a l'esprit lorsque vous choisissez un détendeur c'est le respect de la norme EN250 et la sécurité. En effet, au delà de 30 mètres et en dessous d'une température de 10 degrés vous devez impérativement investir dans un système composé de 2 premiers étages séparés. Ce dispositif de redondance vous assure une sécurité accrue en cas de problème en profondeur.

De plus, toute une série de détendeurs n'est pas adapté aux eaux froides et vous ne devriez en aucun cas vous jeter sur une excellente promotion sans y regarder à 2 fois.


Filetage robinet


2 types de filetages sont disponibles, le DIN (Deutsche International Normung) et l'INT (international ou étrier). A moins de plonger en slip et à petite profondeur uniquement, il n'y a absolument aucunes raisons valables de choisir un système INT en 2020.

Les systèmes DIN sont plus sûrs, plus récents et plus sécuritaires. C'est donc un débat qui n'a pas lieu d'être.

Si vous voyagez beaucoup, il y a encore certains endroits du monde ou seul le système étrier uniquement est effectivement disponible, mais pas de soucis, des adaptateurs sont disponibles dans le cas ou la situation se présenterait.


Piston / Membrane


A l'heure des technologies actuelles, il s'agit essentiellement d'une question philosophique. De manière générale, la technologie membrane est privilégié pour ses facilités de réglages et ses options. Le critère de choix déterminant sera donc plutôt la quantité d'options intéressantes ou non (isolation environnementale, anti-givre, vortex, molette de réglage de débit,..)


L'orientation des sorties


C'est un critère trop souvent négligé qui pourtant vous facilite réellement la vie au quotidien. Le nombre de sorties HP (haute pression) et MP (moyenne pression) vous permet de réaliser la configuration qui vous plait.



Vous voulez faire du sidemount ? Tous les détendeurs ne s'y prêtent pas et l'orientation des sorties peut poser de vrais problèmes de configuration et de routage des tuyaux.


Vous plongez en bi et voulez faire de la plongée engagée (tech, épave, spéléo, ..) le routage des tuyaux est aussi un gros problème si les sorties ne sont pas correctement localisées.


En plus de ressembler à un sapin de noel sous-marin vous risquer de faciliter l'usure des tuyaux en réalisant des angles et des torsions non-prévues par le constructeur ou pire, de provoquer à moyen terme une rupture de ceux-ci simplement parce que le routage n'est pas correct et pas efficace.


Il faut également garder un l'esprit qu'un tuyau mal routé est plus susceptible d'être abîmé par l'environnement (frottement dans un grotte ou une épave par exemple)


L'orientation des sorties est un point à ne pas prendre à la légère et est un critère de choix déterminant de n'importe quel plongeur sérieux en adéquation avec sa pratique de la plongée sous-marine.


Le manomètre


Bien que peu de plongeurs y attachent de l'importance, le manomètre peut également être une source de problèmes s'il est mal choisi. (piètre qualité et/ou conception scoubidou).

Les systèmes de "protection" et manomètre enrobés de plastique sont également totalement déconseillés pour une raison simple.

Ils masquent les phénomènes d'usure naturelle de ce dernier et vous pouvez donc être certain que celui-ci rompra un jour ou l'autre sans crier garde. Le fait de ne pas utiliser de système de protection vous permet par contre d'avoir un œil attentif avant chaque plongée sur l'état de votre manomètre et son tuyau associé et vous permettra de le remplacer avant qu'il n'explose dans l'eau, ce qui est tout de même une attitude plus conservatrice.


De plus, ne pas utiliser de cache de protection pour votre manomètre ne veut pas dire que celui-ci doit être nécessairement plus fragile, il vous suffit de vous orienter vers des modèles "heavy duty" en verre trempé qui présente en plus l'avantage d'une visibilité accrue.


Nitrox pas nitrox


Il existe un réel problème avec ce topic dû a une législation purement européenne spécifique concernant les détendeurs nitrox (norme 26). Ceci sera abordé dans un autre article.

Sachez toutefois que l'immense majorité des détendeurs modernes est compatible avec du nitrox jusqu’à 40% directement depuis l'usine.

Cela ne vous dispense pas de les garder oxy clean au quotidien, au même titre que votre bouteille de plongée.


Entretien et révision


Certains détendeurs sont plus répandus et plus faciles à entretenir que d'autres et l'accès a un technicien qualifié et agréé peut être un facteur déterminant lors de l'achat de votre détendeur. (Une fois par an ou une fois tous les deux ans suivant votre pratique)


Détendeurs conseillés par l'école


Pour la plongée loisir :


Ultra ADJ 82x set par Mares

Leg3nd par Aqualung


Pour la plongée technique pure :


75XR / DR set par Mares

Tek 3 set par Apeks


Pour le sidemount et la plongée technique:


28 XR / HR / DR par Mares

MK25 Evo / G260 par Scubapro


© 2013-2018 par Cerise & Divemonkey Liège Scuba School - Ecole de plongée à Liège.  No fish were harmed in the making of this website.

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram