Le 1/4 de tour qui tue.

Nous sommes en juin 2017, et malheureusement, certains plongeurs ne voulant pas évoluer continuent cette pratique ancestrale, communément appelée le 1/4 de tour.

Pire, certains instructeurs, dispensant fièrement et fortement leur savoir enseignent encore à l'heure actuelle à leurs élèves à surtout faire un quart de tour après avoir contrôlé son équipement et ouvert sa bouteille. (sic)

Donc brisons encore les tabous, frappons encore aux portes et aux oreilles hermétiques ainsi qu'aux cerveaux clos, alarmons et informons tout en prenant le risque de se faire incendier par l'un ou l'autre hurluberlu qui ne saurait pas vivre avec son temps et qui n'aurait pas compris que pour bien pratiquer un sport, il faut aussi le pratiquer en étant à jour ou up to date.

Comme la remontée d'urgence sans embout, qui a tant tué..

On le redit donc bien fort : Il ne faut pas effectuer de 1/4 de tour sur les bouteilles de plongées après son contrôle pré-plongée.





Pourquoi ? Le 1/4 de tour tue


Chaque année des plongeurs subissent des incidents, voire des accidents mortels parce qu'ils ont sauté à l'eau avec une bouteille close. Avec 1/4 de tour, le plongeur lambda ne sait pas d'instinct si sa bouteille est ouverte ou fermée et pire, s'il respire, l'air s'écoulera tranquillement et il pourrait donc tout à fait s'élancer à l'eau avec une bouteille presque fermée. Avec les efforts et la profondeur grandissante, il pourra ensuite soit éprouver des difficultés à respirer parce qu'il aura cette sensation de ne pas pouvoir remplir ses poumons à fond , voir pire, il se pourrait qu'il expérimente une quasi-impossibilité de respirer correctement. On rentre donc bêtement dans un incident et dans une résolution de problèmes inutile.

On voit déjà les doigts des instructeurs, blessés dans leur orgueil dispenser de mauvaises informations depuis tant d'années, qui se lèvent au fond de la salle... -mais il n'a qu'à réouvrir sa bouteille ! Alors non messieurs les instructeurs du dimanche, désolé de vous l'apprendre mais un débutant ne sait pas faire cela, et 90 % des plongeurs de base du monde entier non plus. Nous sommes dans la recherche d'une solution qui convient au plus grand monde, et cette solution elle est simple, c'est la prévention et la bonne attitude.


Le problème du divemaster


Peut être ne le saviez vous pas, mais lorsque vous plongez en voyage, il est fréquent qu'un petit bonhomme responsable vérifie rapidement toutes les bouteilles sur le bateau une fois que les clients sont équipés et avant la mise à l'eau. C'est d'ailleurs souvent une tâche ingrate donnée aux apprentis-moniteurs en formation. Ne parlons pas de la légitimité de l'acte (qui comporte évidemment son lot de dangers) mais tenons pour acquis que ça se passe comme cela et que l'on doit malheureusement faire avec.

Qui nous dit que notre apprenti moniteur, perturbé par ce petit tour de valve stupide ne va pas se tromper de manière involontaire et clore la bouteille d'un jeune plongeur un peu trop lesté qui effectue son saut droit? Et ..oui ...vous l'avez deviné, ce petit geste va éventuellement sceller son destin par un incident et une ingestion d'eau dans les voies aériennes, voir se solder par un accident dans ce qui sera devenu une descente vers un enfer bleu sans gaz respirable mais aussi également et à toutes causes minimes...cela provoquera une mauvaise expérience et au moins un dégoût profond pour la pratique de notre sport.

Et oui, ça arrive en 2017... et malheureusement souvent !


Le problème du binôme


N'avez vous jamais demandé à votre binôme préféré de vérifier la bonne ouverture de votre bloc de plongée parce que vous étiez assailli d'un doute au dernier moment ? Bien sur que oui..., tout le monde a déjà eu un doute...

Seulement si vous jetez un œil à différents types de robinetteries de bouteilles, vous observerez très vite qu'elles sont toutes aussi semblables (ça s'ouvre dans un sens et se ferme dans l'autre) que différentes (le robinet peut être à gauche, à droite, à l'envers, en oblique,..).


Tout ceci est source d'erreur et pose en fait des problèmes de latéralisation et de schémas mentaux pour beaucoup de plongeurs. Sens horaire, sens anti-horaire,...tout ceci n'a que très peu de sens pour beaucoup de plongeurs une fois le robinet présenté dans une autre configuration que celle qu'ils connaissent. Pourquoi dès lors leur compliquer encore davantage la vie en leur apprenant une technique d'abord inutile mais aussi qui prête à confusion et qui pourrait contribuer gravement à une erreur inconsciente avant une mise à l'eau ?


L'urgence et la fermeture en plongée technique


Les plongeurs plus techniques et harnachés de bi-bouteilles sont drillés et formés à ouvrir/fermer l'intégralité de leurs robinets en autonomie, le tout par un exercice communément appelé valve shutdown. Dans le stress d'un problème important sur le premier étage, ce petit tour inutile pourrait évidemment bêtement les induire en erreur et ils pourraient tourner leur robinet dans le mauvais sens....sous l'eau !

De manière générale, c'est la raison pour laquelle tous les organismes un peu sérieux recommandent expressément d'ouvrir les robinets au maximum en plongée technique.

Des lors que la plongée loisir se base sur les apprentissages et expériences de la plongée technique, il semble évident que la règle devrait s'y appliquer également.

Et enfin .. ça ne sert à rien.

Si ce n'est pas la plus intéressante des raisons...c'est au moins la plus facile à retenir. Pourquoi pratiquer ou apprendre quelque chose d'inutile ?

Une robinetterie ne risque pas davantage de "gripper" ou de "bloquer" voir quoi que ce soit d'autre si on ne réalise pas 1/4 de tour à sa valve...c'est un mythe.

Elle risque cependant effectivement de coincer si  :

-Lorsque vous ouvrez ou fermez le robinet, vous forcez comme un cheval et allez plus loin que le bout de course prévu de la valve.

-Vous plongez avec une bouteille dont la robinetterie n'est pas entretenue ou usée par le sel et la corrosion.

-Vous utilisez un mauvais matériel.


Dans tous les cas...rien à voir avec ce foutu 1/4 de tour ....donc.


Voir un autre article traitant du sujet : by DAN : http://www.alertdiver.com/Tank-Valves-and-Out-Of-Air-Emergencies

© 2013-2018 par Cerise & Divemonkey Liège Scuba School - Ecole de plongée à Liège.  No fish were harmed in the making of this website.

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram