10 idées reçues sur l'équipement en plongée sous-marine.



1. Il est nécessaire de s'équiper d'un couteau.

Faux, le couteau est l'accessoire le plus dispensable que l'on peut trouver. Il ne s'agit même pas de savoir s'il pourrait servir à l'occasion, il ne sert strictement à rien.

Avez vous essayé de couper quelque chose avec dans l'eau? L'usage du couteau est limité par la résistance de l'eau, et vous en avez pour un sacré moment!

De plus, pour qu'un couteau fonctionne, il faut également penser au fait que le fil soit tendu...pas évident avec 2 mains quand on est enroulé dans un fil de pêche !

Mais en cas d'emmêlement me direz vous? Et bien il existe depuis longtemps maintenant des "EazyCut" (ou autres micro-coupants divers), qui permettent de couper à peu près n'importe quoi, rapidement, et en un geste, même d'une seule main.

Les plongeurs les plus techniques en possèdent 2, au poignet et/ou à la ceinture, pour être capable de se sortir de n'importe quelles situations. (Par exemple l’emmêlement dans une ligne en plongée spéléo)


2. Le tuba est un accessoire inutile.

Faux, le tuba est un accessoire de prédilection du plongeur sous-marin responsable. Même s'il semble inutile dans nos carrières ou nos lacs sans courants et sans vagues, ses qualités le rendent obligatoire pour toutes plongées en mer.

Imaginez simplement que le zodiac prenne 30 minutes à vous récupérer et que vous soyez confrontés à des vagues de plusieurs mètres. Les misérables 30 bars qu'il vous reste dans votre bouteille combinés au stress ne seront certainement pas suffisants pour vous mettre à l'aise dans ces conditions.

Alors ne parlons même pas du roster mal rempli qui vous obligerait à attendre plusieurs heures dans l'eau...c'est un vrai accessoire de survie.


3. Pour commencer la plongée technique il vous faut un bi-12.

Faux, d'abord parce que les standards de la majorité des fédérations et organismes ne l'imposent pas, ensuite parce que l’intérêt est plus que limité. (Sauf si votre objectif premier est de vous blesser le dos).

Vous pouvez d'ailleurs commencer le premier niveau TEC en toute sécurité avec une seule bouteille, pour autant que celle ci possède 2 sorties et que vous y connectiez 2 premiers étages.

Même par la suite, si vous évoluez en profondeur, il est totalement inutile de s'équiper d'un bi-12 en Belgique, les profondeurs ne dépassant pas des limites raisonnables. Préférez largement un bi 2x7 ou 2x8,5.

Et si vous partez à l'étranger me direz vous? Et bien? A quelques exceptions près on ne prend pas ses bouteilles en avion non?


4. Il faut acheter des détendeurs à étrier.

Non, non et mille fois non. L'achat d'un détendeur étrier ne se justifie en aucun cas et il s'agit du plus mauvais conseil que vous pourriez recevoir. La norme DIN permet plus de sécurité, des pressions plus élevées et est largement plus fiable.

Pourquoi prendre un hamburger quand vous pouvez avoir un filet pur pour le même prix?

C'est un des plus mauvais choix que vous pouvez faire en 2017.

Vous allez plonger en Papouasie et vous avez peur du cas  ou votre DIN ne serait pas compatible?

Il existe des petits adaptateurs qui vous parent à toutes ces situations.


5. Les étanches à 3000 euros sont les meilleures sur le marché.

Faux, il existe des combinaisons étanches sur mesure de très bonne qualité, pour 3 fois moins cher. Le seul interêt de ses étanches hors de prix est le look et quelques gadgets, à part cela, rien ne justifie leurs achats. Des tests prouvent même que certaines de ces combinaisons haut de gamme sont moins résistantes à l'abrasion, la torsion et l'usure et c'est un fait que leur service d'assistance est souvent à revoir.

Si vous pensez que ces combinaisons permettent une meilleure aquacité, achetez une étanche à 1000 euros et offrez vous des formations étanches avec le reste, ou mieux, gardez vos sous :-).

Si vous n'êtes toujours pas convaincu, jetez un oeil sur le nombre de fournisseurs en néoprène dans le monde...comment ça il n'y en a pas beaucoup ?!


6. Le matériel haut de gamme est le meilleur sur le marché tek.

Faux. Il faut bien se rendre compte que souvent le matériel soi disant "haut de gamme" fait in fine appel à des sous-traitants. Bien qu'il faille avouer que leur marketing est de qualité et tape à l'oeil.  Une plaque reste malgré tout une plaque.

Ce n'est pas parce qu'il y a un "H" dessus qu'elle vous ira mieux. Concrètement, vous pourriez usiner une plaque avec le couvercle d'une poubelle qu'elle marcherait tout aussi bien.

En ce qui concerne des détendeurs comme Halcyon, ils n'ont qu'une seule propriété supérieure à leurs concurrents, le prix.

Pour le reste, il s'agit d'un détendeur scubapro avec un plastique bleu.

Et c'est le cas pour beaucoup, beaucoup d'autres marques...soit disant "élitistes".


7. Le néoprène compressé possède plus de qualité que le trilaminé.

Faux. Chaque type de tissu a des qualités différentes.

Demandez à votre instructeur de vous dresser la liste !

Le néoprène compressé possède des propriétés thermiques que le trilaminé n'a pas là ou le trilaminé sera bien plus confortable et possèdera une meilleure aquacité tout en étant plus facile à transporter.


8. Il faut prendre une stab avec une grande contenance pour pouvoir respirer dessus en cas de problèmes.

Faux. Sauf si vous avez envie de vous choper une infection pulmonaire et que vous êtes incapable de lire votre manomètre ou de planifier votre plongée.

De manière générale, le volume de la stab/wings doit toujours être adapté à l'équipement que vous utilisez dans l'eau. Il ne faut donc pas la même contenance si vous plongez avec un bi-12 et 4 S80 ou une stab et une mono 10 litres.

Dans tous les cas par contre, ce n'est pas fait pour respirer et même les systèmes conçus pour respirer avec le direct system all-in-one sont dangereux.

Il est également intéressant de noter qu'une wings trop volumineuse n'est pas facile à vider!


9. Il faut acheter au moins 12 kilos de lest pour plonger et encore...C'est juste  !

Faux. En aucun cas cela n'est nécessaire. S'il vous faut autant pour descendre vous avez

de l'équipement inadéquat et un problème de formation.

Dans le même registre, il ne faut normalement pas se lester avec un bi-bouteille et une plaque adéquate.


10. Il faut utiliser des bouteilles en acier pour la décompression.

Faux. Elles sont trop lourdes et vous obligent à choisir un volume de wing/jacket trop important tout en vous forçant à maintenir une mauvaise assiette sous l'eau.

Le meilleur choix est l'aluminium, neutre à partir d'approximativement 100 bars, vous permettant de "trail" les bouteilles et d'avoir une flottabilité autre que celle d'un âne mort.




© 2013-2018 par Cerise & Divemonkey Liège Scuba School - Ecole de plongée à Liège.  No fish were harmed in the making of this website.

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram